fbpx

La vie extérieure d’ Annie Ernaux

 1,50

In stock

Comparer
Category:

Après Journal du dehors, des petits riens de l’existence (de 1985 à 1992) couchés sans maniérisme, La Vie extérieure (1993-1999) peut être considérée comme une suite, avec les mêmes fragments de réalité sèche.

Il s’agit à nouveau de notes, plus qu’un journal intime, qui présentent des scènes de la vie de tous les jours « comme des traces de temps et d’histoire, des fragments du texte que nous écrivons tous rien qu’en vivant ». Sculpté dans le réel, le texte commence en avril 1993 dans le RER, à Cergy-Préfecture, cependant que la guerre sévit en Bosnie.

Il se termine sur les Russes qui « exterminent tranquillement les Tchétchènes » en novembre 1999. Dans le RER reliant Cergy à Paris, l’auteur observe alentour, attentive, discrète. Des clowns sur un quai, des chanteurs qui font la manche, un SDF qui souhaite un joyeux Noël aux usagers impassibles, des clients de supermarché.

Ce sont des scènes parfois amusantes, cruelles, un nouvel écho du monde retranscrit avec une sensibilité particulière. Des scènes apparemment insignifiantes auxquelles se mêlent des événements qui ont ponctué les années quatre-vingt-dix (la mort de Diana, les massacres en Algérie, la guerre des Balkans).

Submit your review

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reviews

There are no reviews yet.

Main Menu

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer